La fibromyalgie

On peut la définir, par des douleurs osseuses ou musculaires, par une rigidité et une fatigue permanente.
Elle est encore mal connue même si les douleurs sont réelles et très pénibles, la médecine ne parvient pas à expliquer ces symptômes.
Au départ, les médecins ne croyaient pas à son existence. Aujourd’hui, il semble que certains facteurs physiologiques et génétiques soient en cause. Des événements extérieurs (traumatismes, infection…) pourraient aussi être impliqués. Mais les causes exactes demeurent toujours incertaines.

On entend souvent des personnes se plaindre de douleurs diffuses, de fatigue, de tristesse…et souvent elles ne sont pas prises au sérieux. Souvent, ces personnes sont ballottées d’un médecin à un autre.
Il y a eu tant de polémiques sur la fibromyalgie que de nombreux médecins ne croyaient tout simplement pas à son existence.
On peut le comprendre, car la douleur décrite par le patient, ne se voit pas dans les prises de sang, ni sur les radios… Pourtant, la fibromyalgie existe et elle est reconnue depuis 1992 par l’Organisation mondiale de la Santé.

Certaines fibromyalgies présentent également d’autres signes, comme les troubles du sommeil, des troubles anxieux et dépressifs, des troubles cognitifs et des perturbations émotionnelles.
En 1990, le collège américain de rhumatologie (ACR), s’est basé sur un examen qui par pression des doigts mettait en avant au moins 11 points douloureux sur les 18 reconnus.
Mais cette méthode n’était pas suffisante et depuis elle a été améliorée.

Aujourd’hui, l’existence de cette maladie est réelle et diffusée dans les médias et il est fréquent que les malades posent eux-mêmes leur diagnostic ou que des médecins dépassés ou incertains, apposent l’étiquette fibromyalgie un peu vite.
Il existe sur Internet, des tests permettant de se situer dans cette maladie !

Si vous vous retrouvez dans cette description, sachez que pour les douleurs musculaires que vous éprouverez les mélanges suivant ont fait leurs preuves.

Quelques remèdes et conseils

Fibromyalgie au naturel (Mady)
En tant qu’herboriste et conseillère en phyto-aromathérapie, je ne fais ici que conseiller, n’hésitez surtout pas à en parler à votre thérapeute.
En phytothérapie, de nombreuses plantes peuvent soulager réellement.

Les mélanges ici proposés ont fait leurs preuves. 

Huiles essentielles pour les douleurs musculaires
Ingrédients
3 ml de gaulthérie couchée
2 ml de laurier noble
3 ml de lavandin
1 ml d’estragon
1 ml de camomille noble
20 ml d’huile végétale d’arnica (ou de millepertuis, mais celle-ci est photosensibilisante donc ne pas s’exposer dans les 6 h qui suivent)

Utilisation
Massez les zones douloureuses 3 à 4 x par jour avec ce mélange. Toutefois, pensez à faire des fenêtres thérapeutiques !

À SAVOIR

Ne prenez jamais, même si ce sont des plantes, tout au long de l’année un traitement.
Soit vous arrêtez 8 jours, toutes les 3 semaines et vous reprenez si nécessaire.
Soit vous arrêtez 2 jours, les week-ends et vous reprenez si nécessaire.
Soit vous les prenez de manière ponctuelle.

Si en plus, vous souffrez du syndrome des jambes sans repos
Mélange d’huiles essentielles 

4 ml de cyprès (Œstrogène like ! Ne pas prendre si cancer hormono dépendant)
3 ml de marjolaine à coquille
1 ml de menthe poivrée
5 ml d’huile végétale de calophylle inophylle
5 ml d’huile végétale de noisette

Utilisation 
Massez les jambes 2 à 3 par jour avec ce mélange et associez la prise de
Macérât de bourgeons de noisetier à raison de 20 gouttes en 2 prises matin et soir.

Tisane apaisante


Ingrédients 
30 gr de mélisse
30 gr d’aspérule odorante
25 gr de tilleul feuilles
15 gr de camomille romaine
1 litre d’eau

Préparation 
Mettre la mélisse, le tilleul et l’aspérule dans l’eau et amenez aux premiers frémissements, retirez de la source de chaleur et ajoutez les fleurs de camomille. Laissez infuser 5 min.

Utilisation 
Boire ce mélange tout au long de la journée.

Ces 3 remèdes peuvent être pris en même temps.

N’oubliez pas les fenêtres thérapeutiques. 
Mais aussi

  • L’acupuncture apporte une amélioration sur la fatigue et l’anxiété.
  • La visualisation mentale permet la diminution des douleurs et de la fatigue
  • La méditation réduit nettement le stress et les troubles du sommeil.
  • La sophrologie réduit le stress, les troubles du sommeil, diminue la douleur.
  • Le tai chi permet une diminution générale des symptômes.
  • Votre alimentation joue un rôle important aussi.

Parfois de nutriments peuvent être nécessaire, mais pour cela, faites d’abord une prise de sang complète.

Prenez soin de vous !

Laisser un commentaire