Douleurs aux jambes !

L’insuffisance veineuse est un réel problème de santé public, surtout très présent en été !
Des solutions existent et de plus en plus de personnes se tournent vers des méthodes naturelles à ma grande joie ! Faisons le point sur l’apport des plantes et des huiles essentielles dans le traitement de l’insuffisance veineuse.

C’est quoi l’insuffisance veineuse ?
Tout d’abord, les femmes sont souvent plus touchées que les hommes. De plus, l’âge augmente le risque d’insuffisance veineuse. Le sang remontant des pieds vers le cœur, parcourt un bon chemin.
La pression exercée sur la voûte plantaire, entraine le sang vers le haut du corps, de fait, la contraction des muscles des jambes masse les parois des veines.
À l’intérieur des veines, des petites valvules anti-reflux s’ouvrent pour laisser passer le sang du bas vers le haut et se ferment pour empêcher le retour sous l’effet de la pesanteur.
Cela quand tout se passe bien !
Mais avec le temps, l’élasticité des parois veineuses se perd et entraîne ainsi l’insuffisance veineuse. Il y a aussi l’usure des valvules. Cette paroi veineuse peut aussi devenir perméable et laisser passer les liquides organiques entraînant ainsi un œdème. Ainsi le sang encombré de toxines, s’accumule dans les veines et provoque une dilatation. Aie ! Là c’est l’apparition des varices.

 

Quelles sont les symptômes les plus fréquents ?
– les sensations de jambes lourdes, de picotements et de fourmillements
– les œdèmes, les crampes musculaires, parfois même des troubles cutanés …

Quelles sont les facteurs qui favorisent cela ?
L’âge, une station debout, la sédentarité, une surcharge pondérale, la grossesse, la contraception, l’hormonothérapie de substitution lors de la ménopause, la chaleur,…etc.
Plusieurs possibilités s’offrent à nous, mais avant tout pensez à la nourriture, à ne pas manger trop épicé, à surélever les jambes le plus souvent possible, à diminuer l’alcool, à bouger le plus possible.

En phytothérapie et en aromathérapie voici quelques plantes conseillées :
FICAIRE, Ficaria ranuncoloides. Partie utilisée : tubercule
FRAGON, Ruscus aculeatus. Partie utilisée : rhizome
HAMAMELIS, Hamamelis virginiana. Partie utilisée : feuille
MARRONNIER D’INDE, Aesculus hippocastanum. Parties utilisées : écorce, graine
VIGNE ROUGE, Vitis vinifera, Vitaceae. – Partie utilisée : feuille
CYPRES, Cupressus sempervirens. Partie utilisée : La galbule ou noix de Cyprès,
MELILOT, Melilotus officinalis. Partie utilisée : sommité fleurie

Dans les troubles circulatoires, les formes galéniques augmentent le débit veineux, diminuent la perméabilité capillaire et exercent une action.
En gemmothérapie, les bourgeons de CORNOUILLER SANGUIN exercent une action fluidifiante.

 

Les huiles essentielles et leurs propriétés dans le cadre de « la circulation »
CYPRES, Cupressus sempervirens. Parties utilisées : rameaux et cônes
LENTISQUE PISTACHIER, Pistacia lentiscus. Partie utilisée : rameau feuillé
TANAISIE, Tanacetum annuum. Partie utilisée : feuille
CITRON, Citrus limonum. Partie utilisée : zeste

Comme vous pouvez le constater beaucoup de plantes existent pour soigner l’insuffisance veineuse. De nombreuses formules existent.
Il faut toutefois être prudent concernant les posologies et les interactions médicamenteuses
Parlez-en toujours à votre médecin, si vous prenez des médicaments.
N’hésitez pas à m’écrire ! Je pourrai, dans ce cas, être plus large en informations et en conseils.
Le site n’autorise pas les allégations médicales ! …

Rappel ! Formation en réflexologie plantaire, elle se déroule sur 5 jours durant 5 semaines et débute ce mois de septembre. Mais aussi, voyez nos ateliers … Ce mois-ci, le thème sont « Les pathologies hivernales »…
Nouveauté : les produits préparés par Mady sont mis en vente, mais vous pouvez aussi apprendre à les faire vous-mêmes, lors des ateliers.
Pour renseignements, voyez à la rubrique « Ateliers ».

Au plaisir,
Mady