Aromathérapie

L’aromathérapie n’est pas sans danger.

Les essences (Es.) et huiles essentielles (HE) sont des combinaisons chimiques complexes, dont il convient de connaître leurs actions et leurs limites.

  • Le pinocamphone de l’Hysope est convulsivante.
  • Les furocoumarines de la Bergamote sont hautement photosensibilisantes et dangereuses.
  • La thuyone de la Sauge est abortive.

Voici quelques exemples parmi d’autres !

L’essence végétale est nettement plus puissante en principes actifs !

C’est sans doute cette notion qui distingue « l’aromathérapie » de la « phytothérapie » médecine par les plantes,  dont elle fait partie.

Vu dans sa globalité, la phyto-aromathérapie comprend différentes approches : les teintures mères, la gemmothérapie, l’aromathérapie, l’hydrolathérapie, les huiles végétales, les élixirs floraux, les tisanes infusions et décoctions….

Vous l’aurez donc compris : il convient de maîtriser cette art de soigner.

Mady Pirard.

Mon parcours.

Mon parcours