La beauté et la santé de nos cheveux

La beauté et la santé de nos cheveux

Retrouvons les anciens usages des médicinales.

Les cheveux sont comme les plantes, pour obtenir de belles tiges, il faut soigner les racines. Ils prennent naissance dans le tissu adipeux sous-cutané irrigué par des vaisseaux sanguins qui nourrissent les racines. Il est important de préserver la bonne circulation du cuir chevelu. Donc, le masser tous les jours du bout des doigts est l’idéal. Les cheveux sont soumis à toutes sortes d’agressions tels le soleil, le froid, le stress… Mais les soins que nous leur apporterons seront sans efficacité si la cause du problème se situe à notre niveau. N’oublions pas qu’ils reflètent notre état de santé général ! Un cheveu ne tombe que 2 à 3 mois après sa mort, sauf pathologie, cette chute entraîne l’apparition d’un nouveau cheveu. Le cheveu ne pousse pas par la pointe, mais bien par sa racine. En éliminant les pointes fourchues, on les empêche de se dédoubler et de casser. La perte journalière moyenne se situe entre 30 et 50 cheveux, si elle est supérieure à ce nombre, et cela, régulièrement, il est conseillé de faire établir un diagnostic par un spécialiste. La croissance des cheveux est variable, mais en général, on parle de +/- 1 cm par mois. Des causes multiples peuvent modifier cette évolution. Les hormones mâles ont une action inhibitrice sur la croissance des cheveux, ce qui explique la fréquence des alopécies chez les hommes, ainsi que chez les femmes soumises à des hormonothérapies. Mais ce peut-être aussi, de la simple fatigue, des troubles métaboliques, un nouveau produit, une période difficile, un changement de saison, une carence alimentaire, etc. On sait aussi qu’une manipulation trop énergique des cheveux, les abîme. Le séchage brutal et l’emploi de fer à friser sont catastrophiques ! Alors une fois en passant oui, mais souvent non ! La reconstitution de la gaine protectrice des cheveux ou la régularisation de la sécrétion de sébum peut prendre plusieurs semaines. À la base de chacun d’entre eux, se trouve une glande la « sébacée ». Cette glande secrète le sébum, qui lubrifie les cheveux. Si la sécrétion est insuffisante, le cuir chevelu devient lisse et tendu, ou il se couvre de fines pellicules sèches. Les cheveux sont raides, ternes, légers, indociles. Dans le cas contraire, il y a séborrhée, les cheveux sont gras et luisants.

En résumé, le secret d’une chevelure éclatante réside dans une hygiène de vie quotidienne, une alimentation équilibrée, sans cigarettes, sans alcool, sans manque de sommeil et exercice physique. Les mêmes règles sont applicables pour la peau et le reste de l’organisme en général. Les massages, eux, sont particulièrement indiqués pour oxygéner le cuir chevelu. La qualité des brosses à cheveux est aussi importante, aux matériaux synthétiques, préférez une bonne brosse en soie de sanglier véritable.

Cheveux gras Cheveux secs  Cheveux fragiles
Erreurs à ne pas commettre Utiliser des shampooings trop agressifs. Brosser trop vigoureusement les cheveux. Se laver les cheveux avec n’importe quel shampooing. Permanentes et colorations régulières. Lotion à base d’alcool. Natter, porter des chignons serrés, utiliser des élastiques. Vouloir conserver des cheveux longs.
Remèdes Utiliser des shampooings doux. Masser le cuir chevelu pour l’oxygéner. Rééquilibrer son alimentation. Henné ou cataplasmes d’argile enrichis d’huiles essentielles. Utiliser des shampooings doux. Employer des traitements à base d’huiles végétales. Se colorer avec des teintures végétales.  Équilibrer son alimentation. Masser le cuir chevelu pour l’oxygéner. Suivre un traitement médical si les causes ne sont pas externes. Faire sécher les cheveux à l’air libre. Couper les pointes 1x/mois. Faire une cure revitalisante. Masser le cuir chevelu pour l’oxygéner.

les pellicules :  Il en existe 2 sortes, les fines qui tombent en poussières et les grasses. Celles-ci sont dues à diverses causes

  • affection de la peau (psoriasis, eczémas et mycoses)
  • une hyper séborrhée provoquée par le stress, une mauvaise alimentation (trop riche en graisse animale)
  • intolérance à certains produits capillaires.

Si vous n’obtenez aucun résultat avec les produits du commerce ou mes conseils, consultez un spécialiste du cheveu.

Soins conseillés :

Pellicules :

Dans le shampooing habituel :

Ajoutez 2 gouttes lavande vraie, 2 gouttes de niaouli, et 2 gouttes de tee tree. A faire 2 x/sem. Jusqu’à disparition des pellicules. Si nécessaire, répéter  ce soin, en laissant au moins une dizaine de jours entre 2 cures. Une cure dure 3 semaines.

Bain d’huiles : 1x/sem. massez le cuir chevelu avec de l’huile végétale de jojoba dans lequel vous aurez ajouté 2 gouttes de Lavande vraie, 2 gouttes de Niaouli, 2 gouttes de Cade (juniperus oxycedrus)

Après votre shampooing : bien rincer les cheveux, en terminant par 3 c à s. de vinaigre de cidre dans ½ l d’eau.

Contre la chute : Massez 1 fois par semaine avec de l’huile de Nigelle (cumin noir) le cuir chevelu, durant 20 minutes. Ensuite faites votre shampoing comme d’habitude.

Shampooing régulier :

Ajoutez à votre shampooing habituel, 5 à 6 gouttes de Romarin verbénone et massez délicatement le cuir chevelu pour permettre aux principes actifs de pénétrer. Redonne du ressort aux cheveux.

Shampooing de traitement : 2 gouttes de cèdre de l’Atlas, de gingembre, de niaouli, de romarin verbénone, et de sauge sclarée dans 250 ml de shampooing , bien masser le cuir chevelu et laissez poser durant 2 à 3 min. ensuite rincez avec une lotion au vinaigre de cidre ou à l’ortie (Urtica dioica)

Pousses d’orties séchées (ou fraîches au début du printemps) : Faites bouillir 1l d’eau dans une casserole, retirez du feu, mettez-y les orties séchées et laissez infuser 30 minutes. Filtrez et laissez refroidir. Massez délicatement le cuir chevelu avec la lotion sans frotter.

Il est intéressant aussi de se faire des masques de beurre de karité car ils vont regainer le cheveu. Soit vous le mettez tel quel en le faisant fondre dans vos mains, soit vous le faites fondre au bain marie. Toujours sur des cheveux humide.

Pour tous types de cheveux :

Vous pouvez y ajouter des H.E. de votre choix.

Utilisez une serviette chaude pour entourer les cheveux, laissez agir une vingtaine de minutes.

Lotion de rinçage au vinaigre :

Pour tous types de cheveux : 5 c. à soupe de vinaigre de cidre bio, dans un litre d’eau tiède, en dernière eau de rinçage après votre shampoing (brillance et santé des cheveux). Vous pouvez ajouter, si nécessaire, 4 gouttes de Palmarosa pour diminuer l’odeur du vinaigre, qui toutefois n’est pas désagréable et s’estompe au séchage.

Cheveux secs et ternes :

Dans 1l d’eau versez 5 c. à soupe de vinaigre de cidre, dans lesquelles vous aurez dilué 5 gouttes de Cèdre de l’atlas et 5 gouttes de Palmarosa. Vous verserez cette lotion sur les cheveux en rinçage final, après votre shampooing.

Connaissez-vous les bienfaits de la capucine Tropaeolum majus ?

On l’appelle la capucine, la grande capucine, cresson du Pérou, fleur de l’amour et elle fait partie de la famille des Tropaéolacées.   Elle peut se préparer sous forme d’infusions, de décoctions, de lotions, de teintures et même en salades.

Elle nous vient d’Amérique latine, elle fut introduite en Europe, au XVIIe siècle, par les conquistadors. Elle était alors utilisée pour favoriser la production de globules rouges. Cazin la recommandait contre le scorbut et pour la toux. C’est une plante herbacée, à la fois comestible, médicinale et ornementale. Ses tiges rameuses peuvent atteindre 1 m de hauteur. La capucine présente des feuilles rondes et pétiolées. Ses fleurs, portées par un pédoncule et composées de pétales dentelés, présentent une couleur jaune orange vif. Fleurs et feuilles peuvent être cueillies durant tout l’été.

La capucine est riche en principes actifs, notamment : flavonoïdes, glucosinolate, acide oxalique, myrosine, vitamine C.

Usage interne

Comme antibactériens : la capucine offre des propriétés antibactériennes qui renforcent le système.

Comme anti-inflammatoires : préconisée dans le traitement des inflammations rénales, intestinales ou en ORL.

Pour ses effets expectorants : en favorisant l’évacuation des sécrétions nasales et bronchiques, la capucine aide à lutter contre le rhume, la bronchite et la toux.

Usage externe

Action antiseptique, la capucine permet de désinfecter les petites blessures et de favoriser leur cicatrisation. Bonne pour les cheveux !

En infusion : faites macérer 30 gr de feuilles et de fleurs séchées dans 1 litre d’eau ayant bouilli. Boire cette préparation trois fois par jour.

En lotion : contre la chute, des cheveux et l’acné, laisser infuser 1 poignée de fleurs et de feuilles, durant 30 minutes, dans 1 l d’eau ayant bouilli, puis filtrer.

En décoction : prenez 15 grammes de semences pour 1 litre d’eau. Laisser bouillir 5 minutes et prendre 2 tasses par jour dans les cas de bronchite chronique, asthme et fatigue. N’oubliez pas que la capucine attire les pucerons (d’où sa présence dans les potagers). Avant de la consommer, il est donc indispensable de bien la nettoyer. Elle ne présente pas de contre-indications connues.

Je vous souhaite le meilleur pour cette fin d’année et vous retrouve le 9 janvier 2021.

Mady

Créé le 2020/12/19